Le Positionnement Ergonomique

L’idée première est d’installer les paramètres morphologiques du cycliste sans la contrainte d’un quelconque instrument de mesure dans l’espace et de déterminer les meilleurs points d’appui en fonction des longueurs de segments osseux. On peut ainsi visualiser à l’échelle réelle les angles de travail, les points d’appui à l’effort, les transferts de masse dans les différentes positions nécessaires au pédalage. Le recul et la hauteur de selle sont calculés en fonction des longueurs de fémur,de l’entrejambe et des longueurs de manivelles.

Ce positionnement novateur permet de tirer le meilleur parti des capacités physiques du cycliste, sur tous les modes de travail et dans le plus grand confort. Il permet en outre de travailler sur le diagramme de pédalage en déplaçant les points morts haut et bas sur un cycle de pédalage (temps de poussée allongé et temps de ramené réduit).Ainsi, on ne travaille plus sur les couples, mais en degré sur un cycle. Après avoir obtenu les meilleurs compromis, le cadre peut être dessiné à partir des points d’appui déterminés. L’étude dynamique permet d’harmoniser le comportement du vélo en fonction de la taille du cycliste. Angle de chasse, empâtement avant et arrière, garde au sol, sont définis pour obtenir stabilité et nervosité. Enfin, il faut être capable de reporter en construction toutes ce mesures avec la même précision.

Pour cela, un système inédit de retranscription, non plus avec des angles mais au moyen de mesures relevées sur un quadrilatère ordonné, a été mis au point. La précision est telle, que le cadre dessiné sur le tableau de travail est identique à celui construit au 10e de mm. Toutes les techniques de prises de mesures, de découpes, d’ajustage et d’assemblage sont uniques puisque inventées. Le marbre gabarit rotatif permet un précision du centième de mm en ajustage et de réaliser des cadres dont l’alignement est en dessous de 4/10e de tolérance. Tout ceci en une seule opération. L’assemblage BSB permet de conserver l’intégralité des caractéristiques mécaniques et des aciers. Cette précision est nécessaire pour nous permettre de développer toutes les nouvelles techniques de notre vélo (cadre asymétrique, bases et haubans différenciés, réalignement des lignes de chaîne, parapluie symétrique, booster de tige de selle, calcul de nouvelles géométries dynamiques et directionnelles propres à nos cadres, etc.). Le choix des aciers fabriqués avec les dernières techniques de point nous permet de finaliser nos idées sur les études dynamiques et morphologiques. Leur potentiel mécanique, leur durabilité nous permettent de concevoir des cadres aptes à conjuguer toutes les caractéristiques mécaniques et technologiques de nos cadres.

Tous nos composants mécaniques nécessaires à l’élaboration de nos cadres sont fabriqués par des entreprises hautement qualifiées aux normes de fabrication et d’environnement européennes.